Estelle Foli | Biographie & Parcours

estelle photo 1
estelle photo 2
estelle photo 3

Née le 09 Mai 1988, Foli Adjo Delali Estelle commence sa carrière de danseuse en 2007, juste après avoir eu son baccalauréat.
Elle participe à plusieurs stages de danses dans des esthétiques différentes (Moderne, contemporain, Jazz, Buto, classique etc.).

Elle est également distribuée sur plusieurs créations de différents chorégraphes du Togo comme d’ailleurs, dont Farida LEQUOY des îles de la Réunion, David MATAMELA de l’Afrique du Sud, de l’Allemande Stéphanie TIERSCH et du Français Alexandre CASTRES, Regina GEORGES de l’Allemagne, Patrick Gbakénou, Nathalie De Souza et Maria Del Pilar Tabernero De Souza, Raouf Tchakondo et Nadège Ametogbe du Togo, Ervi Sirèn de la Finlande, Cecilia Eliceche de l’Argentine et Sandrina Lindgren de la Suède.

Une rencontre avec le chorégraphe togolais Samuel Zikponou constitue un tournant important dans sa jeune carrière de danseuse.
Avec lui, en effet, elle explore la dimension de la performance et du métissage des pas tout en recherchant une dramaturgie dans la danse.
En 2010, elle était sollicitée sur presque toutes les créations chorégraphiques au Togo et en avril 2011 va être un couronnement pour elle avec sa participation à une rencontre internationale des danseurs d’Afrique à l’Ecole des Sables à Toubab-Dialaw au Sénégal, sur l’initiative de figures comme Souleymane Koly et Germaine Acogny, avec le précieux soutien financier du Goethe-Institut.

En décembre 2011 la chorégraphe togolaise Flora Théfaine basée à Nantes l’emploie dans sa création « Plissée Soleil » lors du festival Divinités Noires à Lomé et qui fût rejouée trois fois avec elle en France. En 2012 et 2013, son parcours l’emmène à la 1ère édition et 2éme édition du festival de danse contemporaine Afrik Urbanart à Abidjan et lui a également permis de participer à l’atelier de danse du chorégraphe allemand Felix Bürkle organisé par la compagnie N’soleh et le Goethe Institut d’Abidjan.

Remarquée depuis un bon moment sur scène par le metteur en scène et comédien togolais Marc AGBEDJIDJI, ce dernier la prend en tant que comédienne et danseuse dans la pièce « Deux tickets pour le paradis » texte écrit par le français Jean-Paul Alègre.
Cette pièce lui a permis encore d’être plus admirée au TOGO, au Benin, au Cameroun lors du festival « Scène d’Ebène » en Juin 2013 et au Reuteuleu à Lyon en France en 2016.
Elle continue de travailler avec des danseurs, chorégraphes et metteurs en scène.
La compagnie Kuyum Art du Ghana en collaboration avec l’américaine Kenturah Davis et en partenariat avec l’Alliance Française d’Accra lui fait appel pour ces deux résidences de création organisé à Accra au Ghana en 2015 et 2016.

En cette même année 2016, plus précisément en décembre 2016, elle passe une audition et a été prise pour une création solo « SHE POEMS » avec la chorégraphe Espagnole Aida Colmenero Diaz.
Pièce avec laquelle elle s’affirme, partage ses douleurs, ses sentiments, ses vécus et n’arrête surtout pas de se faire plus encore connaître un peu partout.

Partager avec :